Salon du survivalisme

Nous avons donc pu visiter le salon, le vendredi 23 mars.

Plutôt intéressant. Des exposants très variés, allant d’Azimut Nature au Vieux campeur, en passant par le matériel de secourisme, les lampes, la purification d’eau, les couteaux, les stages de survie, mais aussi les coffres-forts, les caravanes, le matériel NRBC ou encore la permaculture ou la fabrication d’éoliennes en bois. Très varié donc, tant en terme d’exposants que de public.

Nous n’avons pas pu suivre toutes les conférences, mais les intervenants étaient de qualité, très intéressants.

Mention toute spéciale au stand Mora, extrêmement sympathique et très généreux !

Vivement la prochaine édition !


Premier salon du survivalisme, à Paris.

L’occasion de voir de nombreuses techniques, de faire le tour des fabricants de matériel et de rencontrer des auteurs.

Autonomie, développement durable, survie, activités outdoor, secourisme… beaucoup de choses intéressantes ! A découvrir.

– du 23 au 25 mars, Paris Porte de la Villette –

https://www.salondusurvivalisme.com

https://www.facebook.com/salondusurvivalisme/

3 Replies to “Salon du survivalisme”

  1. Développement durable… Voilà un terme employé sans réflexion par les medias dominant et non catholiques.

    C’est un pléonasme. En effet, le développement se définit en économie comme une croissance durable. Un développement est donc nécessairement durable.

    En dehors du domaine économique, le développement implique une durée longue. Pensons par exemple au développement d’un être humain, ou au développement d’une école littéraire, musicale, artistique etc.

    Dans tous les domaines, le développement est nécessairement durable. Evitons d’employer ce terme, de même qu’on ne devrait pas employer les expressions “Monter en haut” ou “Sortir dehors” etc.

    La langue française est très abstraite, elle permet de dire beaucoup en peu de mots, utilisons donc cet avantage.

  2. Assez déçu pour ma part du salon où j’y suis allé en tant que visiteur. Il y avait peu de matériel de qualité, ou alors à des prix largement supérieurs à ce qui se fait habituellement.
    J’espérais aussi avoir des ateliers de formation mais je n’en ai pas vu un seul.
    A la limite, j’ai trouvé plus intéressant le dernier salon de la randonnée qui lui m’a finalement semblé plus orienté vers le visiteur et moins vers le business…

    1. Compagnie de la Sainte-Croix dit : Répondre

      J’imagine qu’il y a une confusion… le salon ouvre ce vendredi, et c’est la première édition.

Laisser un commentaire