Le Père Jacques Sevin

Difficile de le présenter en quelques mots… il y aurait tant à dire ! Essayons tout de même… et nous aurons tout le temps de revenir sur certains aspects de sa vie.

Jacques Sevin Chamarande

Né en 1882 à Lille dans une pieuse famille, passionné de marine et de chevalerie, il entre au noviciat jésuite en 1900. Frappé par l’exclusion des communautés religieuses, il suivra sa formation en Belgique. Son apostolicat laisse libre cours à ses talents de pédagogue et d’apôtre de la jeunesse, tout particulièrement des plus déshérités. Tour à tour animateur de théâtre, professeur d’anglais ou directeur de patronage, il découvre le scoutisme et rencontre Baden-Powell en 1913. Il va alors être le véritable penseur d’un scoutisme profondément catholique. Il fonde les Scouts de France en 1920 et se consacre totalement à la formation des chefs. Il donne au mouvement une assise spirituelle très profonde et gagne un rayonnement international, non sans affronter laïcistes, franc-maçons et œcuménistes. Conscient de l’enjeu apostolique et éducatif du mouvement, le Père développe en parallèle l’idée d’une communauté d’âmes voulant aller plus loin par la pratique d’une spiritualité propre et consacrée à l’éducation de la jeunesse. Il imagine une structure inspirée des ordres chevaleresques qui groupe des religieux, des religieuses, des frères et des laïcs vivant dans le monde.

Encouragé par les autorités religieuses, persévérant et obéissant, il fonde les Dames de la Sainte Croix de Jérusalem, dont l’apostolat porte des fruits immédiats : foyers d’étudiantes, orphelinat, école de la Maison Française, missions… Il n’aura que le temps de jeter les bases de la branche masculine de l’ordre.

Au terme d’une vie exemplaire, il rentre à la Maison du Père le 19 juillet 1951.

Sa vie fut marquée par son identification au Christ crucifié, et il soutint la perfection des vertus religieuses par une spiritualité et des moyens spécifiques : ascèse du plein air, joie, dévouement total à la jeunesse, loyauté…

Son procès de béatification est actuellement en cours ; il a été déclaré vénérable le 10 mai 2012.

Laisser un commentaire